Emballages du vin : une matinée pour réduire leur empreinte

Actualités

La part de l'emballage s’élève à 10 % dans les émissions de gaz à effet de serre du couple produit/emballage. Pour contribuer à la réduction de son impact, l’Interprofession des vins Pays d’Oc IGP et Adelphe renouvellent le diagnostic collectif sur la réduction des emballages du vin. La réunion d’information et de restitution des résultats et recommandations est organisée le 28 novembre à Lattes, de 9h à 12h.

Coop de France Occitanie rejoint l’action de réduction des emballages

Cette 3ème édition s’enrichit d’un nouveau partenaire, s’élargit à l’économie sociale et solidaire et revient sur les deux expériences précédentes.

Après avoir conduit le diagnostic collectif au sein d’une carte particulière et d’une entreprise de négoce, c’est au tour du système d’emballages des caves coopératives d’être disséqué.

Coop de France s’est donc tout naturellement associée à ce nouveau projet. Après un appel à candidatures, deux coopératives offrant un spectre étendu de pratiques ont été sélectionnées.

La Maison Sinnae (les Vignerons de Laudun-Chusclan) et les Caves Richemer ont ouvert leur système d’emballages et communiqué leurs données à l’expert Adelphe, Isabelle Dor.

Avec son œil averti, elle a dépisté un large éventail de réductions possibles de l’impact environnemental, avec à la clé des économies garanties. Ces pistes seront exposées lors de la réunion.

BLB Vignobles et Castel font le bilan

En 2015, Pays d’Oc IGP, en partenariat avec Adelphe, a impulsé le diagnostic collectif sur la réduction des emballages à la source. Il est alors conduit dans un domaine commercialisant près d’un million de cols, BLB Vignobles. Les recommandations sont restituées à un groupe de 7 entreprises.

En 2018, l’action est reconduite. Cette fois, c’est au tour du négoce de décortiquer son système d’emballage et d’accéder à l’ensemble des pistes d’amélioration identifiées. C’est avec ce diagnostic, réalisé chez Castel Béziers, que la restitution des recommandations s’élargit à l’ensemble des entreprises volontaires.

Le 28 novembre prochain, BLB Vignobles et Castel feront le point sur la mise en œuvre des recommandations faites par les experts : bilan à date de l’action conduite ? Difficultés rencontrées ? Réaction les clients ? Autant de questions auxquelles les deux entreprises apporteront des réponses.

Quand l’économie circulaire s’en mêle

Le périmètre d’intervention d ‘Adelphe porte sur les emballages du vin destinés aux ménages français. Dans le cadre du diagnostic, emballages, suremballages et emballages de regroupement sont étudiés et comptabilisés.

En entreprise, les emballages entrants se multiplient. Chaque type de matériau effectue un itinéraire différent en fonction de l’entreprise et des volumes. Certains finissent dans la benne à ordure, faute de débouchés.

Lors de la réunion, nous vous démontrerons que les déchets des uns sont des matières premières pour les autres. Le déchet devient alors source de revenu….

Nous vous donnons rendez-vous le 28 novembre à 9h à Lattes et espérons vous accueillir nombreux. Toutes les entreprises des secteurs agroalimentaire et emballages intéressées sont invitées à y participer.

Un moment de convivialité en clôture sera l’occasion d’élargir les échanges.

Pour vous inscrire, il vous suffit de compléter ce formulaire.

Menu